La voix des ARCHIVISTES MÉDICAUX DU QUÉBEC
panier

Devenir archiviste médical

 

Identification de la profession

La profession d'archiviste médical  a beaucoup évolué au cours de la dernière décennie, en raison de l'avancement technologique, mais aussi de l’élargissement du champ d'activités, qui s’étend maintenant au-delà du rôle traditionnel en centre hospitalier.

La profession regroupe maintenant des archivistes spécialisés dans des secteurs comme la recherche, le registre des tumeurs ou le management de ressources informationnelles. Dans le futur, les archivistes seront en outre de plus en plus appelés à manipuler le dossier électronique des usagers, à utiliser des systèmes d'exploitation de données de plus en plus performants et à fournir des informations de plus en plus précises.

Pour ces raisons, les programmes d’éducation ont aussi évolué. Dorénavant, les nouveaux diplômés sont préparés à ces nouvelles réalités et maîtrisent les connaissances qui font d'eux des professionnels spécialisés dans la protection, la manipulation et la gestion des données informationnelles.

Pour connaître les postes occupés par les archivistes médicaux, visitez la section Carrières possibles.

 

Secteurs d'emploi

L’évolution de la profession a fait en sorte que le champ de la pratique s'est élargi et les archivistes médicaux, quoiqu'ils travaillent toujours dans les établissements de santé, œuvrent de plus en plus dans des secteurs connexes.

  • Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS);
  • Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ);
  • Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ);
  • Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST);
  • Milieux d'assurances;
  • Fournisseurs informatiques;
  • Laboratoires pharmaceutiques;
  • Instituts de recherche;
  • Collèges d'enseignement.

Responsabilités et fonctions

Selon les fonctions occupées par l'archiviste médical, les responsabilités inhérentes à son titre d'emploi peuvent être reliées aux ressources matérielles, humaines ou financières de son organisation ou encore à des paliers de supervision, de coordination ou de communication.

L'archiviste médical  possède les compétences pour concevoir et analyser le dossier biopsychosocial, pour en coder les éléments en fonction des différentes nomenclatures comme CIM-10. Par conséquent, l'archiviste médical  :

  • répertorie les éléments du dossier à des fins de statistiques et de recherche, participe à l’évaluation de l'acte médical et clinique ainsi qu'au contrôle de la qualité des soins.  
  • compile les données des registres spécialisés (tumeurs, traumatismes).  
  • peut enseigner aux professionnels concernés d'autres types de codification en référence aux nombreux cadres normatifs en vigueur dans le réseau de la santé.
  • assure la protection du public en limitant l'accessibilité du dossier aux personnes autorisées selon les politiques, les lois et les règlements en vigueur et veille à l'application du  calendrier de conservation.
  • gère les systèmes d'information et les bases de données cliniques de son établissement en collaborant à l'implantation des programmes, à leur mise à jour et en donnant la formation et le support appropriés aux intervenants.

Programmes de formation

Un diplôme d’études collégiales (DEC) en archives médicales est nécessaire pour être reconnu comme archiviste médical par l'AGISQ. La formation, d'une durée de trois ans, regroupe deux volets  : des cours théoriques et des stages en milieu de travail.

 

Collèges offrant la formation

Mise à jour des compétences

L'archiviste médical se doit de maintenir ses compétences à jour en suivant des sessions de formations spécifiques offertes en cours d'emploi ou par l'AGISQ.

Et afin que la pratique soit uniformisée, l'archiviste médical s'implique aussi dans son milieu. Il participe à des rencontres à propos des mises à jour des normes des systèmes d'information, entre autres, en plus de collaborer à des tables de concertation professionnelles et d'assister à plusieurs conférences, dont celles offertes par l'AGISQ.

 

Aptitudes nécessaires à la profession

Vous songez à devenir archiviste médical?  Cette profession est pour vous si:

  • vous êtes intéressé par les sciences médicales et sociales, vous maîtrisez les différents outils informatiques et vous vous adaptez facilement aux nouvelles technologies de l'information;  
  • vous faites montre d'une souplesse dans l'organisation de votre travail, vous gérez bien les priorités et vous vous exprimez facilement à l'oral et à l’écrit;  
  • vous êtes discret, doté de bon jugement et d'un esprit d’équipe, d'analyse et de synthèse;
  • vous êtes autonome, très minutieux et pourvu d'une grande capacité d'attention.

Une fois reconnu comme archiviste médical, des habiletés relationnelles marquées de même qu'un souci constant du respect des règles de l’éthique professionnelle et du cadre juridique sont de mise.


Imprimer le document
2021-12-01 19:35:24